mercredi 7 février 2018

Ajo Golf Course, Ajo, Arizona

De Gila Bend (petit ville le long de la I-8 entre Yuma et Tuscon), nous avons décidé d'emprunter la 85 en direction Sud vers la frontière du Mexique, soit vers le Organ Pipe Cactus National Monument.


La route 85, qui est à double sens, n'est pas plus belle ou moins belle que l'autoroute I-8, mais il y est possible de rouler à la même grande vitesse, soit 65 mi/h (environ 105 km/h).

Les 25 premiers milles traversent les terres de l’Air Force Range. Le long de celles-ci, il y a 2 aires de repos, une du côté sud, un peu après Gila Bend, et l'autre pas trop loin, du côté nord, avant d'entrer dans les limites d'Ajo. Sur ces aires de repos, il est possible de passer la nuit, mais pas de faire du camping. Nous n'y sommes pas restés, alors nous ne pouvons pas vous dire si c'était calme et/ou sécuritaire.

Une des deux aires de repos, la première que nous avons croisée.


Camille avait répertorié sur internet un endroit où il était possible de passer la nuit sans services au coût de 5$USD: le Ajo Golf Course. Nous nous y sommes rendus à partir de la 85N, et c'est ici qu'il faut tourner.
Pour s'y rendre, il y a plusieurs possibilités, mais, nous, nous avons pris la Mead Road sur 3 kilomètres et demi (à partir de la 85, en provenant de Gila Bend). Asphalte cassée, nids de poules dignes de la Lune, et cailloux à profusion !! Ici, on ne peut assurément pas rouler à 105 km/h !

 Nous finisons par arriver...

... l'entrée étroite encadrée par deux poteaux rouges demande de la vigilance ! Ce sera d'ailleurs confirmé lorsqu'une remorque à sellette arrivera à la noirceur et que l'on entendra un fracas... Oups !

Après avoir traversé cette entrée étroite, une affiche demande d'aller payer avant de choisir un site. Juste en face, nous apercevons une affiche qui indique que c'est à cet endroit que nous devons régler la note! Deux messieurs assis, devant une table à l'extérieur, attendent les clients... bières à la main, haleines de robine, il n'est pourtant que 13h00. (On dit toujours que c'est l'heure de l'Happy Hour à quelques part dans le monde, pas vrai ?)

On demande s'il y a une station de vidanges. Non, mais le proprio effectue actuellement des travaux pour offrir des sites avec tous les services l'an prochain. Et il pointe de la machinerie qui servira dès le lendemain à 7h45...

Voyez plutôt (mais vous n'avez pas le son) !

Au loin... pas très loin !

Quelques sites sans services sont délimités, mais la plupart sont situés sur un grand espace poussiéreux, derrière plusieurs bâtisses et où l'on se place à peu près où l'on veut. Nous avons pris un des sites délimités près de l'entrée à la suggestion des deux messieurs qui nous ont assurés que c'était l'endroit le plus tranquille. Dès 17h00, des hauts-parleurs nous envoyaient un "spécial musique année 80-90"... Tranquille, vous dites ! En plus, nos seuls voisins, deux sites plus loin, ont fait un feu de boucane... ouf! On a bien étouffé pendant deux heures dans le VR !

Notre emplacement...



C'est ici que j'ai vraiment compris ce que c'était être dans la poussière et le sable de l'Arizona !

Il est possible d'avoir du WiFi gratuit à partir du Club House. On y sert aussi des repas, nous a-t-on mentionné. Et on peut capter l'internet en se tenant près de la bâtisse avec nos appareils.

C'est au fond, par là, qu'il y a un grand espace qui sert de sites...


Nous imaginons vous avoir donné le goût de vous rendre à cet endroit, pas vrai? Pour ceux qui pratiquent le golf, que la poussière ne dérange pas, que les chemins pourris n'effraient pas, ni les entrées étroites, ni les "pas" de services... euh... pourquoi, pas ?


2 commentaires:

  1. WOW! Certainement à oublier comme endroit!

    RépondreSupprimer
  2. @Pierrôt et Sylvie : Peut-être dans quelques années ce sera différent...

    RépondreSupprimer

Merci de nous laisser votre commentaire. Vous lire sera un plaisir.