mardi 19 septembre 2017

Ça y est, les monarques!!!

Ils sont arrivés, nos monarques! On en a plein les fleurs de trèfles. Cette semaine, en voiture, entre Parisville et Deschaillons, c'était l'hécatombe. Impossible de les éviter. Ils étaient écrasés par centaines sous les voitures et sur les carrosseries. Dire que leurs populations est en déclin.

Un reportage sur le site de MétéoMédia parlait d'eux, ce matin. Pour l'écouter, cliquez ici.

Voici ma vidéo à moi prise hier:

dimanche 10 septembre 2017

Si l'été pouvait durer toujours

Derrière chez nous.

Bon, on est loin du sanctuaire des papillons-monarques au Mexique, mais quand même. Si quelqu'un connaît le nom de ces petits papillons jaunes, ça me ferait bien plaisir. Ce doit être la saison des amours, car il y en a à profusion.










Preuve que les chevreuils qu'on aperçoit au bout du champ à l'occasion ne sont pas des mirages.


Les ratons laveurs non plus, hélas!



Pendant ma promenade, un intrus a profité de mon absence pour s'emparer de Matamata.

dimanche 3 septembre 2017

Jolie bestiole

Distinguez-vous la jolie bestiole sur le plant de maïs?




Étonnante nature.



mardi 29 août 2017

Inondations texanes

Pour ceux qui empruntent souvent les autoroutes au voisinage de Houston, vous reconnaîtrez peut-être cette intersection qui nous permet d'emprunter la 59 en direction de la vallée du Rio Grande.



(Photo prise sur le site de Radio-Canada.)

mardi 15 août 2017

mardi 1 août 2017

Les prochains étés de Matamata

Tel qu'on vous en avait parlé il y a quelques jours, nous nous sommes portés acquéreurs d'une propriété. Matamata passera donc les prochains mois (et les prochains étés) à mi-chemin entre Québec et Trois-Rivières.

C'est la campagne, les voisins sont loin, les nuits sont noires, et les jours, silencieux. Parfait pour rêvasser, imaginer, créer et écrire (et pour faire du bricolage).

Voyez plutôt:








samedi 15 juillet 2017

Pas rapport

Encore une entrée pas rapport avec les voyages, mais il faut bien entretenir ce blogue un petit peu pour ne pas perdre nos abonnés :)  Ma promenade à vélo sur la piste cyclable qui mène au quai de Sainte-Angèle, en face de Trois-Rivières.

Et puis, dans quelques jours, nous aurons sans doute une grosse nouvelle à vous apprendre. Stay tuned (comme disait Maurice Druon quand il se trompait de paparmane).











mercredi 14 juin 2017

Comme de la neige de mi-juin...

... avec la voix de madame Netrebko en arrière-plan, il y avait comme quelque chose de magique à regarder ce pollen flottant dans l'air. Allergiques saisonniers, ne pas regarder.


Crédits : Dvorák: Song to the Moon (Rusalka) - Anna Netrebko/Wiener Philharmoniker/Gianandrea Noseda

samedi 10 juin 2017

Couleurs capricieuses

Je trouve ça trop fat (comme disent les jeunes) :
Mon t-shirt à l'intérieur (sans couleurs)... 

... et mon t-shirt à l'extérieur !!! Le soleil fait ressortir les couleurs. 

(Je sais : un rien m'amuse.) 

dimanche 28 mai 2017

Le paradis retrouvé

Pendant que Nancy parcourt le Portugal, moi je continue de sillonner le Québec et l'Ontario pour rencontrer mes lecteurs. (J'ai même droit à un rappel de l'Inde et de ses vaches sacrées quand un boeuf sème l'émoi et bloque le trafic sur la Transcanadienne).



Entre deux tournées, je constate que mon paradis inondé reprend peu à peu de son lustre à mesure que l'eau se retire et que le fleuve reprend un débit coutumier (même si, par moments, on a un peu l'impression de se retrouver au milieu des bayous de la Louisiane).











 Vivement l'été afin que fleurs et verdure reprennent leurs droits entiers!

lundi 22 mai 2017

Les derniers jours au Portugal : Bélem et Sintra

Nos derniers jours avant notre retour au Québec...

Nous nous rendons sur la Place du Commerce (Palacio del commercio) et prenons un circuit en compagnie de Guilherme et de son Tuk-Tuk. Pour 50€, 2h30 de balade, il nous amènera dans Bélem.

Ici, "l'Arc de triomphe" recouvert de figures historiques ouvrant sur la rue Augusta.

Départ en TUK-TUK...


Visite de l'église de Santa Maria et du Mosteiro dos Jeronimos.







La Tore de Belém


Le pont du 25 Avril, inspiration d'un pont bien connu...


Notre guide Guilherme Cerveira parle un très bon français appris à Montréal. Pour le joindre : (+351) 964 844 456 / 961 827 798 ou tukallegro@gmail.com



Le lendemain, nous prenons un circuit vers Sintra. Nous serons six personnes, dont deux Mexicains. Le circuit était en français, en anglais et en espagnol. On nous prenait à l'hotel à 8h00, et retour à 18h00. Coût : 70€/pers.


Le superbe palais de Pena (Palacio da Pena).




"Ce palais peint de couleurs vives a été érigé à la demande du roi Ferdinand II.  La construction du palais de Pena se fit suivant les consignes du roi, qui souhaitait que le palais reflète une des scènes qu’il avait vues dans un opéra."







Ici, une vue sur le Castelo dos Mouros (château des Maures). Il fut détruit, entre autres, par des tremblements de terre, mais reconstruit à la demande du roi Ferdinand II. Il est possible de le visiter aussi.


Encore quelques photos du palais de Pena.


L’intérieur du palais n’a pas été modifié depuis que la famille royale s’est enfuie du Portugal en 1910. L'intérieur est aussi intéressant à visiter.




La cuisine...



Un mini bus pour ceux qui préfèrent ne pas descendre à pied.



Après la visite du palais, nous nous rendons dans le village de Sintra pour déjeuner (dîner). Notre guide nous suggère le Café de Paris... pourquoi pas !

Une entrée de chèvre, fruits et légumes pleine de saveurs ! Et un morceau de veau et mangue accompagné d'un rissoto aux champignons... exquis !


Une photo du village de Sintra, une belle balade à faire dans les petites rues.


Ensuite, nous nous rendons à Cabo da Roca qui est le point le plus à l’ouest de l’Europe continentale : il s'agit d'un cap rempli d’immenses falaises, où la mer se déchaîne et où le vent était sur le point de nous emporter ! Sur place vous trouverez le phare de Cabo da Roca construit en 1758. La hauteur est de 22 mètres. On y trouve un restaurant et une boutique de souvenirs.






Pour terminer la journée, Cascais, un petit village de pêche portugais. Lorsque nous sommes passé, la température de l'eau devait être à 5°C (selon notre guide, je ne l'ai pas testée)... mais il y avait des gens qui se lançaient à l'eau ! Brrr ! La température extérieure n'était pas vraiment plus chaude ! Et c'était une journée très venteuse !